Inertie d'un radiateur infrarouge et d'un miroir chauffant

PDF Imprimer Envoyer

Un des caractéristiques d’un chauffage rayonnant infrarouge lointain est son inertie thermique. L’inertie thermique qualifie la capacité d’un matériau de conserver sa température lors d’un changement de température. (Le matériau est très inerte, ou peu inerte) l’inertie a deux effets un amortissement des variations de température et un déphasage, effet retardant la variation de la température).

En fonction de la conception du panneau rayonnant son inertie thermique est plus ou moins importante. Dans un miroir chauffant, l’inertie est fournie par le verre du miroir. Plus le verre est épais, (généralement entre 4 et 12 mm, au-delà les miroirs de grande surface sont très lourds) plus un miroir chauffant met du temps à monter en température et plus il dispose d’inertie thermique.

 

miroir-chauffant-infrarouge-600-watt

L’avantage : Le radiateur chauffe encore après son arrêt. L’inertie dépend des caractéristiques et de la quantité des matériaux utilisés.

L’inconvénient : Le temps pour atteindre une température de surface qui permet au radiateur d’émettre du « rayonnement infrarouge lointain » est plus long (la puissance du rayonnement dépend de la température de surface. Généralement on cherche une température élevée, VOIR AUSSI).  Si la température est trop basse la puissance du rayonnement infrarouge est faible et on est plus proche d’un chauffage par convection.

Le principe du chauffage rayonnant infrarouge est basé sur le fait que ce sont les supports et corps solides présents dans la pièce qui stockent la chaleur émise par le panneau rayonnant, pour la restituer ensuite. C’est une des sources d’économie, car une température plus élevée des murs permet, de baisser la température moyenne de la pièce, sans perte de confort.

Conclusion : L’inertie du panneau rayonnant infrarouge n’est pas un critère principal pour juger sa qualité. Tout dépend des besoins et des priorités de son utilisateur :

1) Une montée en température de surface rapide,

2) Un rayonnement puissant (=luminance) peu de temps après la mise en route,

3) Une inertie importante,

4) Un montage au plafond, ou une intégration dans un plafond suspendu ce qui limite son poids et son épaisseur,

5) … .

Certains de ces besoins sont contradictoires et il appartient au client de choisir le modèle qui corresponde au mieux à ses besoins. N’hésitez pas à nous contacter si vous souhaitez plus de renseignements concernant ce sujet.

Crée le : Mardi, 28 Juin 2011 15:39